Retour sur "A l’arrache de Noël"

0052C’était pendant la période creuse du forum, celle des fêtes de fin d’année, et personne n’a remis sur le tapis cet oubli. C’est pourquoi je reviens (1 mois après) sur la performance des Doc.No. et associés: le projet « A l’arrache de Noël ».

Il faut d’abord que je vous parle du lieu, car le café 104 est dur à trouver (je sais, je suis une quiche en la matière -d’ailleurs, qui c’est qui a foncé tête baissée dans les Traffic Jam londoniens ?) et la façade ne reflète pas du tout l’ambiance intérieure. Ambiance cocooning sur 2 étages, avec lumières très tamisées et chaude. Habillage de circonstance ? Les participants pourront peur être le confirmer.

Concernant les participants donc, il y avait un nombre incroyable d’intervenants qui venaient à chaque compos rejoindre les Doc.No. La plupart au chant, d’autres aux différents instrus (bass, grattes et drums). Une partie de Funky Storm était au rendez-vous (Guillaume, Vincent et Maxence pour ne pas les citer) pour nous jouer quelques reprise de bon ton.

J’ai des trous de mémoires mais pour la postérité on retiendra l’interprétation très convainquante de Thomas sur l’air « Le Tango d’l’alcoolo » de « 10 Rue Charles Peguy ». 10_RCP (en abrégé) est, pour votre culture musicale, un artiste amateur dont j’ai fait la découverte en 1999 sur un CD-ROM d’un numéro HS du magazine français « PC Team » consacré aux mp3. Je n’ai trouvé qu’une seule trace de 10_RCP sur le net, sur un site généraliste de zikos et label punk tendance hardcore (?!?).

Un autre moment marquant fut celui ou une petite chorale d’une cinquaine « a l’arracheur » à la croix (gueule ?) de bois nous ont chantonnés un petit « les copains d’abord », chapeaux de père noël sur la tête et bière de noël dans la main. Les problèmes de synchro entre guitare acoustique et chants se sont rapidement transformés en un sketch improvisé du meilleur effet !

Et comme dans tous les bons navets de films hollywoodiens de noël, le concert s’est terminé par un immense happening sur scène avec tous les acteurs du projet (soit plus de 20 personnes !).

« A l’arrache », c’est plus (+) en réalité un collectif musicalement théâtral qu’un simple « cover band »; un genre de parodie de mauvais concert ou finalement, l’important est de s’amuser ! Ne les manquez surtout pas pour les prochaines éditions, dont on vous tiendra au courant, soyez-en sûr !

Signé: Kévin