Tous les chemins mènent à FS

4 réflexions au sujet de « Tous les chemins mènent à FS »

  1. Salut les aminches, ici bison foutu, le roi du macadam, youpla boum…
    Alors, pour les petits gars qui viennent voir FS samedi à Féchain, je vais essayer de vous indiquer le chemin…
    En venant de Valenciennes et environs, c’est pas dur :
    En partant du centre-ville, prendre la direction du stade Nungesser, et passer boire un coup au Penalty (le QG des paillards ultimes), une pression. Puis aller chez le buraliste à côté et acheter un paquet de camel. Accessoirement, vérifier qu’on a toujours une serpillière à se mettre sur la tête avant le grand départ. Passer par Auchan et acheter de quoi restaurer un estomac qui crie sa soif. Prendre l’autoroute dans le bon sens, direction Cambrai, et sortir à Bouchain. Jeter les restes d’emballages de kro par la fenêtre. Traverser le centre de Bouchain et s’arrêter au Narval pour remplacer le camel qu’on vient de se faire taper par les potes surper-sympa mais super-taxeurs. Aller boire un coup en face, pour la route. Repartir en direction de Wavrechain/faulx, s’arrêter visiter le Fleury, haut-lieu du tourisme en hainaut. Péter la tronche de Fleurby en sortant. Prendre la direction de Wasnes-au-bac puis celle de Féchain. A Féchain, tourner à gauche après le café « chez Jacqueline », et là, emmerveillement…

    Pour ceux qui viennent de Douai, le parcours initiatique est le même, mais il vaut mieux ne pas passer par le penalty… Il faut suivre Cambrai, et tourner vers Féchain à Aubigny-au-bac. A Féchain, c’est pas compliqué, il suffit de demander à parler au gars qui a une serpillère sur la tête, il est arrivé depuis 2 minutes…

    Pour ceux de Cambrai, le chemin est plus simple : aller au centre ville, jusqu’au syndicat d’initiative. Acheter une carte du NPDC et faire marcher les 3 neurones embrumés qui servent habituellement à décapsuler la koenigsbeer le week-end pour trouver le bon chemin.

    Pour les autres, c’est toujours tout droit, et c’est au bout à gauche.

    Bison fétide

    • Nouveau sujet: développement durable

      excuse moi mon cher bison poilu, mais malgré ton explication fort judicieuse quand à la direction à prendre pour venir à Féchain, j’ai une objection à emmettre au niveau de message.

      est-ce que le terme de pollueur te dis quelque chose ! on jette pas les cadavres par la fenêtre, même si quand tu tournes dans le virage ça fait ding ding. je suis désolé de passer pour un ralleur, mais tu donnes là le mauvais exemple aux jeunes générations de buveur de bière.

      alcoolique, je comprends, mais alcoolique pollueur, NON !!!

      c’est tout ce que j’ai à dire la dessus.

      Noel Mamère.

      • OK, OK, je m’excuse et je tiens à dire que je prends moi-même part au tri selectif, à la sauvegarde de l’environnement en ne jettant jamais la moindre saloperie par la fenêtre, en évitant de consommer inutilement éléctricité, eau et gaz naturel, en prenant part aux journées sans voitures, en étant un grand défenseur des transports en commun, et en pratiquant bientôt moi-même une musique écologique en utilisant une guitare éléctrique uniquement alimentée par de l’énergie renouvelable(Je compte en effet placer une éolienne devant guiguit pendant les concerts, ça lui évitera de brasser de l’air pour rien…).
        J’espère avoir adouci ton courroux.

        Il est donc à noter qu’il ne faut surtout pas se séparer de ses déchets en pleine nature, ni à Bouchain, ni ailleurs.

        Mea culpa.

        Bison fruité

    • en fait, si on peut se débarasser des déchets à bouchain, vu que là bas, y’a rien à voir, ça sera pas une grosse perte😉.

      quant au coup de l’éolienne, je trouve cela génial et au pire, si ga marche pas, ça donnera un peu d’air frais lors des concerts et permettra d’évacuer des odeurs corporelles un peu trop présente après 5 ou 6 morceaux trop énergiques !

      alain liepietz.

Les commentaires sont fermés.