Appel à la délation

6 réflexions au sujet de « Appel à la délation »

    • Qu’est ce que la délation ? J’y ais quelque peu réfléchi et trancher la question n’est pas facile.

      « Mettons nous en situation  » (comme disaient 2 grand comiques de notre époque) : une agression a lieu. Le témoin prévient la police : c’est de la délation, c’est pas bien parce que la délation ça rappelle invariablement les sombres heures de notre histoire à savoir notamment le régime de Vichy. Le témoin ne prévient pas la police : c’est de la lâcheté, c’est pas bien parce la victime a été blessée, qu’on lui a volé son sac à main (et en plus le témoin peut se prendre une petite « non assistance à personne en danger »).

      Bref, montrer du doigt une mesure prise par le gouvernement c’est dans le vent et un peu facile. Réfléchir concrètement à la question et doser l’est un peu moin.

      Effectivement le risque est la dérive inhérent à toute décision. Heureusement, ce n’est pas moi le décideur et je me contente de mener ma petite vie bien rangée.

      Pour conclure, je tiens à préciser que je ne suis ni pour ni contre ce nouveau « gadget » et reste à ma place de spectateur…

      BASS

      • Salut Bass,

        Je reprend ta question « Qu’est ce que la Délation ? ». D’après mon encyclopédie (Axis, Hachette), la délation est une « dénonciation sur des mobiles sordides ».

        Dans ta mise en situation, après l’agression, si le témoin appel la police, ce n’est pas de la délation, dans le sens où il ne dénonce personne d’avoir agressé la victime pour une raison x ou y.

        Par contre je suis d’accord avec toi sur le fait de ne pas prévenir la police (dans le but d’aider la victime) est de la lâcheté. En plus c’est totalement bête pour notre témoin car comme tu le souligne dans ton exemple, il peut se prendre une petite « non assistance à personne en danger ».

        La meilleure réaction à avoir dans ce cas (c’est pas toujours évident puisqu’on dans ces situations on est souvent sous le coup de l’émotion) c’est d’encourager la victime à porter plainte et de se proposer comme témoin.

        Pour en revenir au dispositif déployé par la Police de Douai, je trouve ce système complètement stupide. Exemple: tu te fait crever un pneu. Tu n’attend pas une dénonciation. Tu porte plainte, tu recherche des témoins, et la police fait son boulot.

        Et c’est pareil pour les agressions, les dégradations de biens public, etc… Tous les cas de figures peuvent être ramenés à une simple plainte et à la mise en marche d’un système qui existe déjà.

        Je vois vraiment pas l’intérêt d’une telle mesure, si en plus elle amène son lot de nouveaux abus et dérives. Ce nouveau moyen de pression ne va amener que de la peur et de la paranoïa. Et c’est sûrement pas ça qui va « recréer (…) du lien social ».

        Kev.

Les commentaires sont fermés.